Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Culture et Société.

Actualité Culturelle et Regard sur la Société.

Le Grand prix littéraire d'Afrique noire attribué à ....

Publié le 29 Février 2012 par Georges Holassey

 

Le Grand prix littéraire d'Afrique noire est attribué chaque année par l'association des écrivains de langue française, l'ADELF : Association des  Ecrivains de Langue Française.

Le prix 2011 vient d’être décerné à Léonora Miano pour l’ensemble de son œuvre. Un ensemble constitué, entre autres, de six romans dont voici le dernier, Ces âmes chagrines, paru en Août 2011 aux éditions Plon.

Ce roman raconte l’histoire de deux frères que tout oppose profondément cherchent à obtenir leur rédemption en échappant à leur destin familial.

Né dans l'Hexagone, Antoine Kingué, dit Snow, n'arrive pas à surmonter la rancoeur qu'il nourrit envers sa mère, coupable de ne l'avoir pas assez aimé. Elle l'a laissé en pension alors qu'il n'avait que sept ans et envoyé passer les grandes vacances seul au Mboasu, ce pays subsaharien où il ne s'est jamais senti à sa place. Par ailleurs, il est persuadé que son frère Maxime a reçu plus d'affection que lui. Pour se venger de cette enfance malheureuse, Snow fait payer ceux qui l'ont fait souffrir, rêve de devenir une vedette adulée, une star dont la vie serait enfin brillante et facile.
Quand son frère lui annonce son retour au pays avec leur mère, Snow voit son univers s'effondrer. Sans plus personne sur qui passer sa rage, il se retrouve face à lui-même...

Léonora Miano est  d’origine camerounaise et réside en France. Elle a été révélée au grand public par son roman, L'intérieur de la nuit, qui a été salué par la critique.

C’est l’occasion ici, tout en félécitant la lauréate, de parler de ce prix dont on parle peu en France, à mon avis, mais qui mérite d’avoir une plus grande audience médiatique pour faire mieux connaître le travail de cette association ADELF dont les activités permettent de réunir des écrivains du monde entier dont les oeuvres illustrent les littératures de langue française.

Voici la liste des lauréats de l’ensemble des prix littéraires décernés par ADELF en 2011. Nous rendons, en passant, hommage à tous ces auteurs distingués ci-dessous.

GRAND PRIX LITTÉRAIRE DE L’AFRIQUE NOIRE :

Lauréate: Léonora MIANO, pour l’ensemble de son oeuvre (Editions Plon)

Mention spéciale à : Sonia EUZENOT-LE MOIGNE, Sony Labou Tansi, La subjectivation du lecteur ; aux Editions L’Harmattan

PRIX DE L’AFRIQUE MÉDITERRANÉENNE/MAGHREB :

Lauréat : Fouad LAROUI, Une Année chez les Français (Editions Juilliard)

Mention spéciale à : Nadia GALY, Le Cimetière de Saint-Eugène (Editions Albin Michel)

PRIX DES ALPES ET DU JURA :

Lauréate: Noëllle REVAZ, pour Quand Mamie sera morte (Editions Zoé)

PRIX LITTÉRAIRE DE L’ASIE :

Lauréat : Akira MIZUBAYASHI, pour Une langue venue d’ailleurs. Hommage à la langue française, aux Editions Gallimard

Mention spéciale : Martine PROST, Scènes de la vie en Corée. Un essai d’interprétation ; aux  Editions L’Asiathèque

GRAND PRIX LITTÉRAIRE DES ÉCRIVAINS BELGES FRANCOPHONES :

Lauréats ex aequo: Nicole ROLAND, Kosaburo-1945 (Editions Actes Sud)

et Charles BRICMAN, Comment peut-on être belge ? (Editions Flammarion)

Mention spéciale à : Marie NIYONTEZE, Retour à Muganza. Récit dʼun avant-génocide (M.E.O.)

PRIX LITTÉRAIRE DES CARAIBES :

Lauréat: Emmanuel GOUJON, L’Imperméable (Editions Vents dʼailleurs)

Mention spéciale: Michel SOUKAR, Cora Geffrard (Editions Mémoire dʼencrier)

PRIX LITTÉRAIRE EUROPÉEN :

Lauréat: Jacques LAMBERT, Kisling, Prince de Montparnasse (Editions de Pari/Chaleil)

PRIX FRANCE-LIBAN :

Lauréat: Olivier JACQUEMONT, Le Choeur des tristes (Editions Mercure de France)

GRAND PRIX DE LA MER :

Lauréats ex aequo : Lodewijk ALLAERT, L’Instinct de la glisse (Editions Transboréal)

                          Et  Annpôl KASSIS, Les Disparues de lʼAmphitrite (Editions de Janus)

Mention spéciale à : Lydia GABORIT, La Mémoire de la mer (Editions Albin Michel)

GRAND PRIX LITTÉRAIRE DES OCÉANS INDIEN ET PACIFIQUE

 (non décerné cette année.)

Liste des lauréats de ces dernières années :

2003 : Kangni Alem (Togo) pour Cola Cola jazz

2003 : Alain Patrice Nganang (Cameroun) pour Temps de chien

2004 : Sami Tchak (Togo) pour Littérature et engagement : Mongo Beti, un écrivain conscient de son devoir envers son peuple ? et Togo : la démocratie introuvable

2005 : Véronique Tadjo (Côte d'Ivoire)

2005 : Mahamoudou Ouédraogo (Burkina Faso) pour l’ensemble de ses œuvres.

2006 : Edem (Togo) pour Port Mélo

2007 : Bessora (Gabon) pour Cueillez-moi jolis Messieurs...

2008 : Jean Divassa Nyama (Gabon) pour Vocation de Dignité

2009 : Jean Bofane (République Démocratique du Congo) pour Mathématiques Congolaises

2010 : Gabriel Okoundji (Congo-Brazzaville) pour l'ensemble de son œuvre 


Vous êtes auteur et vous souhaitez parler de votre livre  : vous pouvez m'envoyer un résumé et des informations sur sa diffusion. J'en parlerai sur le blog pour le faire connaître aux lecteurs.

Vous organisez une activité culturelle et littéraire : envoyez-moi des info à diffuser aux lecteurs.

Sinon, tous vos commentaires sont les bienvenus sur chacun des articles publiés sur le blog.

N'oubliez pas de vous inscrire à la NEWSLETTER dans la deuxième colonne en bas (à droite).

A bientôt.

 

 

commentaires

Hemingway et «Les Neiges du Kilimandjaro»

Publié le 28 Février 2012 par Georges Holassey

 

                    

 

Le Kilimandjaro est aujourd’hui une montagne au nom très célèbre, grâce notamment à une nouvelle d’Ernest Hemingway. L’histoire de cette nouvelle évoquant le Kilimandjaro et ses neiges éternelles, a fait graver dans les mémoires de nombreux lecteurs d’Hémingway, une montagne mythique située au loin là-bas, en Tanzanie.

Publiée en 1936, cette nouvelle plusieurs fois rééditée, raconte l’histoire d’un écrivain maudit, qui épousa une riche héritière. Parti en Safari dans une savane africaine proche du Kilimandjaro, cet homme se blesse ; et la plaie s’étant infectée, finit par provoquer une gangrène de sa jambe. Etouffée par l’angoisse face à cette jambe qui meurt, son moral chute et il sombre dans la dépression. Il se raccroche à son passé, avec ses aventures sentimentales sans suite, ... puis  le souvenir de la tendresse de sa compagne. Ces souvenirs tendres de sa compagne, ne parviennent pas non plus à lui ôter son angoisse de mort. Il se laisse donc aller, sentant la mort rôder autour de lui, la mort dont il respirait déjà l'haleine fétide.

Puis, un petit avion piloté par un vieux copain arrive pour lui porter secours et l’emmène à l’hôpital. Mais se rendant compte que son ami à bout de souffle ne pourra pas supporter le voyage jusqu’à l’hôpital, le pilote change de cap, pour se diriger vers une destination imprévue. L’aspect fantastique du Kilimandjaro, vers lequel le pilote se dirigea sans doute pour le faire voir à son ami blessé, est ainsi évoqué par Hemingway :

 « Ensuite, ils commencèrent à prendre de l’altitude en direction de l’Est, semblait-il ; après quoi, cela s’obscurcit et ils se trouvèrent en pleine tempête, la pluie tellement drue qu’on eût cru voler à travers une cascade, et puis ils en sortirent et Compie (le pilote) tourna la tête et sourit en montrant quelque chose du doigt et là, devant eux, tout ce qu’il pouvait voir, vaste comme le monde, immense, haut et incroyablement blanc dans le soleil, c’était le sommet carré du Kilimandjaro. Et alors il comprit que c’était là qu’il allait. »

C’était là qu’il allait mourir, peut-être.

 

 

 

Ernest Hemingway est né en 1899 dans l’Illinois aux Etats Unis. C’était un autodidacte, devenu journaliste, écrivain et correspondant de guerre. Il reçoit le prix Pulitzer pour son livre 'Le Vieil Homme et la mer' en 1952, puis le prix Nobel de littérature en 1954. Malade, physiquement diminué, il se suicide en 1961.

 

 

 

 

commentaires

Sembène Ousmane : un auteur entre plume et caméra

Publié le 27 Février 2012 par Georges Holassey

Il est difficile de classer Sembène Ousmane en lui collant une étiquette unique. Ecrivain? Il l'était sûrement. Ses livres Le Mandat et Les bouts de Bois de Dieu sont devenus des classiques étudiés dans les écoles en Afrique. 

Cinéaste? Evidemment, il l'était aussi. Considéré comme l'un des premiers réalisateurs africains, il se servait du cinéma pour faire passer ses messages au-delà de l'écriture.

Le parcours de cet auteur est digne d'être évoqué pour montrer à quel point la vie d'un artiste nourrit profondément ses oeuvres. 

Sembène Ousmane est né en 1923 à Ziguinchor au Sénégal. 

Tout jeune, en 1942, il est mobilisé par l'armée française et intégra les tirailleurs sénaglais pour faire la deuxième guerre mondiale.

En 1946, il arrive clandestinement en France, dans la ville de Marseille où il découvre le cinéma et la littérature. Il vit de différents travaux, notamment docker au port de Marseille pendant environ dix ans. Très vite, il se passionne pour l'écriture et publie son premier roman, dont le titre n'est autre que Le Docker noir, publié en 1956.

Puis en 1957 il publie Ô pays, mon beau peuple.

En 1960, il publie les Bouts de bois de Dieu.

En 1960, l’année de l’indépendance du Sénégal, il rentre en Afrique; et commença à penser au cinéma.

En 1965, il publie le Mandat.

En 1966, il signe son premier long métrage intitulé "La Noire de ...", qui est couronné par le Prix Jean Vigo.

En 1968 il adapte au cinéma Le Mandat, considéré comme l'un de ses chefs-d'œuvre et couronné par le Prix de la critique internationale au Festival de Venise.

En 1988, il remporte le Grand Prix du jury à Venise avec le long métrage "Le Camp de Thiaroye"

 

Sembène Ousmane est mort le 9 juin 2007. Il a laissé derrière lui des œuvres littéraires et cinématographiques dont on parlera longtemps, sinon toujours.

 

Voici un résumé des ses deux livres évoqués plus hauts :

 

 

À Dakar, Ibrahim Dieng, le personnage principal du récit, vit tranquillement avec ses deux femmes et de nombreux enfants. Un jour Abdou, son neveu immigré en France, lui envoie un mandat. Et tout bascule quand arrive ce mandat de seulement quelques milliers de francs, une fortune inopinée qui déclenche convoitises et jalousies.

Chef de famille, chômeur et pauvre, il va faire face à de nombreuses complications administratives afin de toucher ce mandat. Ibrahim Dieng sort tôt le matin de sa maison et revient souvent tard tout fatigué après une journée de marche et de nombreuses tracasseries qui n’aboutissent pas à la perception du mandat. Mais le temps presse puisque le mandat n’attend pas indéfiniment. Il doit tout faire pour obtenir dans les délais les pièces exigées par le commis de la poste pour récupérer le mandat. Y arrivera-t-il… ?

 

Les bouts de bois de Dieu est une oeuvre complexe et  profonde dont l’histoire s'inspire de faits réels: la grève des cheminots de la compagnie ferroviaire "Dakar-Niger", ces ouvriers noirs qui, entre eux, s'appellent les "Bouts de bois de Dieu". L'auteur dévoile les motifs qui ont poussé les cheminots à interrompre le travail durant cinq mois. Ils sont désavantagés par rapport à leurs collègues Européens qui jouissent de privilèges sans commune mesure.  Ils exigent les mêmes avantages que leurs collègues français : allocations familiales, retraite satisfaisante, salaire égal à travail égal. On leur signifie alors plus ou moins clairement que les droits de l'Homme ne sont pas les droits de l'Homme de couleur. Ils se cabrent et insistent. La direction de la régie persiste dans son refus. L'affrontement est devenu inévitable: c'est la grève face à l’administration coloniale décidée à briser la grève. Ces travailleurs qui souffrent et s’épuisent peu à peu, arriveront-ils à tenir tête à la direction ?…

 

 

 

commentaires

Le Livre numérique : une alternative pour publier son oeuvre

Publié le 21 Février 2012 par Georges Holassey

 

On parle de plus en plus du livre numérique dans le monde littéraire, et de nombreux sites de vente de livres aménagent une large place aux numériques (ou Ebook pour ceux qui préfèrent l’anglicisme). Il suffit pour s’en convaincre de visiter le site de la FNAC et des distributeurs de livres numériques en France tels que Numilog (www.numilog.com) et Epagine (www.epagine.fr).

(Pour ceux qui souhaitent réaliser leur propre livre numérique, vous trouverez à la fin de cet article quelques sites donnant des informations sur comment réaliser un Ebook.)

D’ailleurs, depuis 2010, un prix littéraire destiné à récompenser les livres numériques a été mis en place. D’autres prix verront sûrement le jour sous peu, si ce n’est déjà fait.

Que penser de cet essor du livre numérique ?

Quelle que soit notre opinion sur la question, de plus en plus d’auteurs se tournent vers cette alternative pour faire connaître leur œuvre et vendre leur livre au lieu d’attendre, attendre, et attendre encore pour trouver un éditeur classique afin de voir leur livre sur les étalages ou les rayons des libraires : souhait compréhensible de tout auteur.

Mais ceux qui tentent l’aventure numérique en publiant ainsi leur œuvre ne sont pas toujours déçus de cette décision. Il y a quelques mois en France un livre numérique a été classé en top des ventes de livres. Et aux Etats-Unis où le livre numérique est beaucoup plus développé, les ebook sont très largement achetés par les lecteurs. D’ailleurs un site de vente en ligne de référence tel que Amazon, vent plus de livres numériques que de livres papiers. Ce qui l’amène à développer un moyen de publication de livre numérique nommé KINDLE qui peut être un premier pas de publication pour les auteurs non encore publiés, et qui souhaitent mesurer l’accueil de leur livre auprès des lecteurs. Car Kindle d’Amazon permet aux auteurs de publier leur livre (dans plusieurs langues) et de le mettre en vente sous format numérique sur les différents sites d’Amazon. Publier sur Kindle d’Amazon est un véritable moyen de jauger l’intérêt des lecteurs pour votre travail, car votre livre côtoiera ceux de grands auteurs du monde, puisque toutes les grandes maisons d’édition y publient aussi leurs auteurs. Oui, c’est très en vogue en ce moment de publier son livre sous format numérique.

Mais il faut peut-être attendre encore longtemps pour voir les livres numériques révélés des auteurs comme cela se passe souvent dans le monde de la musique, où grâce aux sites comme Youtube, Dailymotion et autres, des artistes de la chanson peuvent se faire découvrir et devenir célèbres grâce à des clips déposés sur ces sites.

Cependant, l’essor du livre numérique offre malgré tout une alternative aux écrivains.

Qui sait, un jour peut-être, l’édition numérique fera de best seller incontestables dans le monde littéraire où le livre papier traîne son charme incontournable, car il paraît que rien ne vaut la lecture d’un bon livre papier dont on peut tourner et retourner les pages, assis sur une plage, le regard de temps en temps porté sur les vagues, pour un instant de songe.

 

Voici quelques sites pour mieux connaître le monde du livre numérique et savoir réaliser son propre ebook.

http://grand-livre-du-ebook.com/

http://vendre.wordpress.com/2008/10/05/comment-creer-un-ebook-%c2%ab-gratuitement-%c2%bb/

http://www.ebooksgratuits.com/logiciels.php

http://www.ebook-livre-electronique.com/creer-ebook.html

 

Pour plus de détail sur le prix littéraire de livres numériques, cliquez sur les liens ci-dessous :

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le-prix-du-livre-numerique-c-est-quoi_928269.html

http://www.prix-litteraires.net/prix/1831,prix-du-livre-numerique-par-sony.html

Bonne lecture.

 

 

 

 

commentaires

Le succès grâce au bouche-à-oreille: un rêve pour les auteurs et les artistes ?

Publié le 17 Février 2012 par Georges Holassey

Parler du Succès grâce au bouche-à-oreille : est-ce un espoir pour les auteurs et artistes oubliés des médias? Sûrement. Nombreux sont les livres qui ne trouvent pas de place dans les librairies ou bibliothèques car leurs auteurs n'ont pas eu cette chance ou cette opportunité de passer à la télé, d'être reçus à la radio ou d'avoir des articles qui parlent de leurs oeuvres dans un journal prisé. Bref, il paraît que pour être lu, un livre doit désormais avoir sa part de pub, comme tout autre article commercial finalement. Est-ce une avancée pour la culture? Evidemment pas. Car la culture, et particulièrement la littérature, passionne quand elle parle à l’esprit et au cœur, quand elle apaise l’être sans subir l’influence d’un dictat extérieur ou de critiques professionnels.

Parler de succès du livre grâce au bouche-à-oreille fait rêver quand on est écrivain ou artiste, car on peut toujours réussir à vendre ses oeuvres sans être porté par les médias. Rêver ? Peut-être. Mais il y a des rêves qui deviennent réalité. Il y a des rêves qui permettent de garder courage pour continuer à attendre de bons moments qui hélas n'arrivent pas à tout le monde, certes. Mais, rêver ? Pourquoi pas. Après tout un artiste doit rêver pour créer, il doit aussi rêver pour continuer à chercher sa place pour exister en tant qu’artiste. Et pour se faire connaître; ou réaliser sa passion, tout simplement.

Il arrive donc qu'un livre puisse atteindre de nombreux lecteurs grâce au bouche-à-oreille, même si ce n'est pas très souvent le cas pour tous, malheureusement. Voici quelques articles évoquant ces succès grâce au bouche-à-oreille. Il y en a sûrement d'autres, des succès grâce au bouche-à-oreille, dont vous êtes au courant.

Bonne lecture  

--------

 

Quand le bouche-à-oreille crée des succès littéraires

 http://www.24heures.ch/actu/culture/2008/10/24/bouche-oreille-cree-succes-litteraires  

 de JEAN-LOUIS KUFFER

Le cinquième roman de Claudie Gallay, 47 ans, fut le succès de l’été. Rien pourtant du «pavé de plage» dans Les déferlantes, âpre et beau roman d’atmosphère et d’émotion où il pleut beaucoup sur une humanité cabossée. Inspirée par Le gardien de phare aime trop les oiseaux, du cher Prévert, cette histoire du bout du monde, dans les bourrasques marines d’un phare au large des côtes du Cotentin, brasse amours blessées et secrets de famille, sur fond de province taiseuse, avec une lancinante intensité. Sans rien d’accrocheur, le roman de Claudie Gallay a passé cet été le cap des 100000 exemplaires et ses droits ont été acquis par TF1 International pour une éventuelle adaptation à l’écran, entre autres traductions. Pour les Editions du Rouergue, certes déjà connues et estimées pour leur catalogue jeunesse, c’est le plus grand succès enregistré en une vingtaine d’années – la maison a été fondée en 1986 par Danielle Dastugue. Cette bonne fortune rappelle, évidemment, les débuts fracassants d’Anna Gavalda avec Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (1885000 exemplaires à ce jour), publié à l’enseigne très littéraire, voire confidentielle, du Dilettante, auquel elle est d’ailleurs restée fidèle. Il peut donc y avoir une vie, pour un bon livre, malgré les ravageuses déferlantes (!) des rentrées successives, d’où n’émergent que quelques «élus» promus à grand fracas par la machine médiatique parisienne, le plus souvent sous le label des maisons les plus puissantes. Or le succès de L’élégance du hérisson de Muriel Barbery, paru en 2006 chez Gallimard, s’est lui aussi confirmé à travers mois et années à l’écart de l’instance de consécration parisienne des prix littéraires et des médias. Autant que Les déferlantes de Claudie Gallay, mais dans une tout autre tonalité, frottée de malice et de fine culture, ce dialogue d’une concierge philosophe et d’une ado suicidaire a connu le succès le plus inattendu (plus de 250000 exemplaires) grâce surtout au bouche-à-oreille, où le rôle des libraires, et des bibliothécaires aussi, paraît essentiel.

Passeurs en réseau

A cet égard, il est intéressant de relever l’importance, dans le relais du bouche-à-oreille, de passeurs passionnés qui pallient la massification croissante des circuits médiatiques en matière culturelle, sans oublier aussi les groupes de lecteurs eux-mêmes, rassemblés en cercles actifs.
En marge des succès jouant sur des ressorts éprouvés (romans d’amour ou d’action bien ficelés, des Marc Levy et autres Stephen King, thèmes en vogue comme l’ésotérisme revisité par un Da Vinci Code, succès de genre tel le roman historique ou le récit de vie), les lecteurs professionnels proches du public, tels les libraires ou les bibliothécaires, ont probablement été pour beaucoup dans ces autres grands succès du bouche-à-oreille que furent Matin brun de Franck Pavloff, chez le tout petit éditeur Cheyne, Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor ou, plus récemment, Mal de pierres de Milena Agus, passé inaperçu lors de sa parution initiale en Italie et redécouvert après son succès en francophonie par les canaux du bouche-à-oreille…

-----------------------

Les succès littéraires analysés par la physique statistique...

 

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/590.htm

Les succès littéraires analysés par la physique statistique. Quels phénomènes propulsent un livre en tête des ventes ? Didier Sornette et son équipe du Laboratoire de physique de la matière condensée (CNRS – Université de Nice) ont analysé les ventes d'une centaine de livres sur le site internet Amazon.com. Ils ont ainsi déterminé deux types de facteurs influençant les ventes : la publicité, facteur exogène, et le bouche à oreilles, facteur endogène. Ces travaux, publiés dans la revue Physical Review Letters du 19 novembre 2004, pourraient inspirer les publicitaires mais aussi servir de modèle pour étudier des phénomènes géophysiques, biologiques et climatiques.

Les physiciens étudient depuis longtemps la formation d'événements extrêmes : séismes, changements climatiques, crashes boursiers…En physique, on distingue deux types de phénomènes à l'origine de ces événements : endogènes, événements venant de l'organisation interne du système, ou exogènes, événements extérieus. Or cette distinction est difficile à faire dans la plupart des systèmes complexes. Les chercheurs du Laboratoire de physique de la matière condenséeont ici étudié un système non physique simple : la dynamique des meilleures ventes de livres sur le site Amazon.com. L'idée d'une telle étude est venue à Didier Sornette en observant les ventes de l'un de ses propres ouvrages(1). Une interview avec un célèbre journaliste américain a propulsé son livre du rang 2000 au rang 5 des meilleures ventes sur le site Amazon.com ! Un événement interprété par le chercheur comme un exemple typique de choc exogène. Son équipe a donc mis au point un robot informatique capable d'analyser, heure par heure, l'historique des ventes des livres atteignant le rang 50. L'analyse des données recueillies pendant 1 an, complétées par celles déjà disponibles sur le site JungleScan.com, sur une centaine d'ouvrages a permis de distinguer clairement 2 types de pics dans les ventes : les chocs exogènes - un article élogieux dans un grand journal - et endogènes - le bouche à oreilles. Les chocs endogènes apparaissent lentement après une augmentation progressive des ventes, ils proviennent des nombreuses interactions entre les acheteurs qui se recommandent entre eux tel ou tel ouvrage. Ils sont représentatifs des réseaux sociaux et s'inscrivent dans la durée. A l'opposé, les chocs exogènes apparaissent soudainement et sont suivis d'une retombée rapide des ventes. Au final, les effets du bouche à oreilles ont un impact plus important dans l'histoire des ventes d'un livre qu'un passage dans une grande émission de télé à une heure de grande écoute… Pour la plupart des livres, les ventes sont régies à la fois par des chocs endogènes et exogènes. Cette étude suggère ainsi aux publicitaires que pour obtenir des ventes optimales, il faut également agir sur le réseau social des acheteurs. Elle apporte un éclairage nouveau sur la façon de considérer l'influence des aspects endogènes et exogènes et pourrait s'appliquer à l'analyse de systèmes physiques complexes.

Notes : (1) Why Stock Markets Crash (Critical Events in Complex Financial Systems)
Didier Sornette, Princeton University Press, January 2003

 

 

 

 

commentaires