Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Culture et Société.

Actualité Culturelle et Regard sur la Société.

"L'homme qui ne voulait plus se lever" de David Lodge

Publié le 14 Juillet 2011 par Georges Holassey

Vous est-il déjà arrivé le matin d'entendre sonner le réveil et d'avoir du mal à vous lever pour aller travailler?

Avez-vous déjà eu envie de rester couché à l'heure de vous lever pour reprendre le train-train quotidien de la vie?

Rare sont ceux à qui cela n'est jamais arrivé, surtout dans les pays tempérés où l'hiver, le froid et les matins encore plongés dans le noir, vous font préférer un peu plus de sommeil que de vous lever pour aller travailler.

C'est l'histoire que raconte cette excellente nouvelle de David Lodge intitulée "L'homme qui ne voulait plus se lever".

C’est l’histoire d’un homme, un père de famille qui, las de se lever tous les jours pour aller travailler, et ayant perdu toute envie de faire des efforts, renonce à la vie en refusant de se lever de son lit pour aller travailler. On le voit ainsi baisser les bras face aux difficultés de la vie et à ce train-train quotidien qui semble parfois peser lourd quand la fatigue s’accumule au jour le jour et que les repos du week-end semblent insuffisants pour récupérer. Rester au chaud dans son lit semble être le seul plaisir qui lui reste finalement dans la vie. Il le dit lui-même : « Je n’aime plus la vie. Il n’y a plus rien dans la vie qui me procure du plaisir. Sauf ça : rester couché. Alors (…) pourquoi ne pas renoncer simplement à me lever ? »

Malgré les efforts de sa femme de le faire revenir à la raison pour se lever et aller travailler, cet homme finira par ne plus se lever du tout, tenant ainsi tête à toutes les menaces, pour se donner un peu de plaisir : rester couché dans son lit et ne plus se lever même pour manger. Mais un tel choix n'est-il pas une descente vers la mort? Comment résister à l'exigence de la vie en décidant de faire comme bon nous semble? C'est la question à mon avis que pose cette nouvelle dont la fin plonge le lecteur dans une réflexion sur les exigences de la vie.


 

                             David Lodge

La lecture de cette nouvelle m’a permis de m’intéresser à cet auteur britannique qui a reçu en France la distinction de Chevalier de l’ordre des arts et des lettres.

 

 

commentaires