Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture et Société.

Actualité Culturelle et Regard sur la Société.

La relecture d'un livre : c'est bon pour le moral.

Publié le 5 Mars 2012 par Georges Holassey

Des chercheurs américains se sont penchés sur une question toute simple concernant la lecture, ou plutôt la relecture de livres déjà lus : « pourquoi beaucoup de personnes aiment-elles relire les livres qu’ils ont déjà lus, même plusieurs fois lus ? » Après tout, si on aime un livre ou un film, pourquoi ne pas le relire ou le revoir, dirait-on pour fustiger l’intérêt d’une telle étude. Et pourtant, c’est une étude qui, apparemment, a tout son intérêt pour comprendre ce phénomène (de reconsommation) dont les causes sont plus profondes qu’on ne le croit. Et dont les résultats seraient bénéfiques sur le plan moral. Cet acte banal qu’est la relecture d’un livre est excellent pour la santé mentale et le moral du lecteur. Oui, l’acte de relire un livre serait bon pour le moral.

 

Cristel Russel, chercheuse spécialisée dans le comportement des consommateurs, à l'America University a sollicité 23 personnes pour cette expérience. Dans un article à paraître bientôt, cette chercheuse explique que ce retour à une expérience déjà réalisée (relire un livre ou revoir un film…) relève d'une recherche active d'un nouveau sens à l'action, avec une très forte valeur émotionnelle. « Parce que le fait de revivre offre un moyen de regarder par un prisme identique, mais avec des yeux différents, cela offre de nombreux avantages thérapeutiques ».

« La rééxpérience permet de prendre conscience d'événements traumatiques refoulés ou de les supprimer. Cela a ouvert la voie à une thérapie nommée abréaction, où les patients sont invités à réitérer une expérience dans un environnement contrôlé. » Cela peut aider à régler un stress post-traumatique ou soulager la persistance d'un événement mal vécu. 

Relire ou répéter des actes qu’on aime, aurait des vertus thérapeutiques non négligeables. Une solution pour se purger d'excès émotionnels, par exemple.

Les lecteurs tirent un grand réconfort en se retrouvant dans l'environnement d'un ouvrage qu'ils connaissent très bien. Un besoin irrépressible, lorsque le sujet sent une montée de stress - et selon les chercheurs, qui lui permet de se vider d'un excès de stress. 

La relecture de livres apporterait donc son lot d'émotions connues, mais surtout de nouvelles sensations.

 « les mêmes vieilles expériences peuvent être perçues comme des solutions apportant de nouvelles perspectives.»

 Et je dirai, qu’après tout, pourquoi courir derrière les nouveautés si la reconsommation des anciennes choses peut nous apportant une sensation de bonheur (pour quelques instants peut-être).

 Vous pouvez consulter cet article (en anglais) ici : http://www.helium.com

 

Bonne lecture. Et bonne relecture de cet article.


Commenter cet article