Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Culture et Société.

Actualité Culturelle et Regard sur la Société.

Alex La Guma : une nuit d'errance.

Publié le 19 Juin 2011 par Georges Holassey

Alex La Guma est l'un des auteurs sud africains dont je garde un fort souvenir.

Il y a longtemps déjà, quand j'étais au lycée, j'ai lu un extrait de l'oeuvre majeure de Alex La Guma intitulée "Nuit d'Errance". Ce jour-là, je suis resté pendant longtemps à méditer sur le titre en anglais de ce livre que je trouvais vraiment révélateur de ce que raconte l'histoire. "A walk in the night", voilà le roman traduit en français sous le titre 'Nuit d'errance'.

Je reviens sur cette oeuvre aujourd'hui après avoir pris connaissance d'une thèse sur ce livre, un travail intitulé "A Walk in the Night ou l’Espoir? De la souffrance à l’engagement", pour parler de cet auteur qui m'a marqué. Vous pouvez accéder à ce travail de thèse ici.

Alex La Guma était un Écrivain sud-africain noir, né le 20 février 1925 au Cap, mort le 11 octobre 1985 à La Havane (Cuba). Il a écrit plusieurs ouvrages mais 'Nuit d'errance' est son oeuvre majeure. Publié pour la première fois en 1962, ce livre fut traduit en français en 1984. Il révèle, à travers une narration réaliste et extraordinaire de la vie des oppirmés, le désarroi collectif suscité par l'oppression, sous l'apartheid, mais aussi des actes de délinquance auxquels s'adonnent ceux qui pensent avoir perdu toute issue, une délinquance qui n'est malheureusement pas la solution face au désarroi.

Si l'occasion vous le permet, n'hésitez pas à lire ce livre, Nuit d'errance d'Alex La Guma.  

 

 

Voici un résumé du livre tel qu'on le retrouve dans la thèse (A Walk in the Night ou l’Espoir ? De la souffrance à l’engagement) :

- - A Walk in the Night est un roman exposant quelques heures d’une journée d’errance dans le quartier métis de District Six du Cap (Afrique du Sud)

Michael Adonis, un jeune homme métis, vient de perdre son emploi pour avoir osé adresser des propos désobligeants à son contremaître blanc. Celui-ci lui a refusé de s’absenter pour satisfaire ses besoins naturels. Adonis sillonne les rues fourmillantes du quartier, il rencontre des amis en chemin. Il leur expose sa rage d’avoir été licencié. Au cours de ses rencontres, il croise Willieboy, un jeune homme désoeuvré, puis Foxy et ses deux comparses, membres d’une bande de jeunes délinquants et enfin Joe, un jeune homme marginal inoffensif.
Au cours de ses déambulations, Adonis est arrêté par deux policiers qui le prennent pour un fumeur de marijuana. Les policiers l’humilient et l’accusent d’avoir volé la somme d’argent qu’il détient sur lui – qui n’est qu’autre que son dernier salaire. Après cet incident, Adonis s’enivre dans un bar et retourne vers son domicile, une chambre qu’il occupe dans un immeuble du ghetto. Il y rencontre Uncle Doughty, un acteur Irlandais à la retraite qui habite au même étage que lui. Uncle Doughty l’invite à boire un verre avec lui. Adonis accepte son invitation, mais, dans un moment de folie soudaine et de rage aveugle, il assassine absurdement Uncle Doughty. Willieboy qui s’était aventuré dans l’immeuble pour emprunter de l’argent à Adonis frappe à la porte de ce dernier. Comme Adonis ne répond pas, Willieboy se dirige vers la chambre d’Uncle Doughty pour y frapper. Ne recevant à nouveau aucune réponse, il pénètre dans la chambre du vieil homme et découvre son cadavre. Entre temps, Adonis avait déjà pris la fuite pour ne pas être identifié comme le meurtrier de son infortuné voisin. Terrifié par l’image du cadavre, Willieboy quitte au plus vite l’immeuble. Il est malheureusement aperçu par deux résidents de l’immeuble, qui portent immédiatement leurs soupçons sur lui. Après avoir été trahi par l’un des témoins, Willieboy est pourchassé, localisé et froidement abattu par Constable Raalt, un officier de police afrikaner, bien que celui-ci ait eu la possibilité de l’arrêter vivant. Pendant ce temps, Adonis, écoeuré par son sort et écrasé par la misère de la vie qu’il est contraint de mener, rejoint Foxy et sa bande de délinquants exerçant des activités de banditisme et s’apprêtant à accomplir un cambriolage. - -

 

Commenter cet article